Association Sauvetage Chevaux Picardie - Le Refuge de Pégase FERMEE

Forum pour le sauvetage d'équidés en partance pour la boucherie ou maltraités ASSOCIATION FERMEE
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'espérance de vie du cheval !

Aller en bas 
AuteurMessage
Alex.
Membre Actif
avatar

Messages : 640
Date d'inscription : 16/09/2011

MessageSujet: L'espérance de vie du cheval !    Lun 26 Sep - 17:07

longévité de 50 ans mais espérance de vie moins de 15 ans! Un grand écart qui fait mal ! Le constat est amer. Le décalage entre la longévité programmée et l’espérance de vie est accablant. Il semblerait qu’en fréquentant l’homme, le cheval a du mal à s’assurer un bon avenir.

L’âne s’en sort visiblement mieux en vivant le plus souvent en extérieur. Sans doute la considération sociale sauve l’âne mais tue le cheval. L’âne est considéré comme « vulgaire » alors que le cheval assure une place sociale à son propriétaire. Le cheval est soit disant « choyé » dans son écurie alors que l’âne vit dehors.

Poussons encore plus loin les comparatifs : le poney, qui n’est autre qu’un robuste petit cheval que l’homme a modelé pour travailler dans les mines, bénéficie lui aussi d’une espérance de vie supérieure à celle du cheval. Les centres équestres constatent une vie plus longue chez le poney, qui est plus rarement dans un box et très souvent sans fers. Où que l’on se tourne, nous constatons que les équidés qui échappent à l’intervention humaine s’en sortent mieux en ayant une espérance de vie plus longue ! Le cheval libre en espace ouvert s’en sort beaucoup mieux que le cheval « soigneusement » entretenu dans son box, ferré et soumis au mors. Si l’importance de l’écart entre l’espérance de vie – moins de 15 ans - et la longévité – 50ans - est désespérant, il est tout aussi stupéfiant d’apprendre dans un article du docteur vétérinaire Guy SOUFFLEUX que « les autopsies réalisées en 1989 à l'Institut de Pathologie du Cheval de Dozulé (14), sur des chevaux adultes, surtout de compétition, nous révélaient que 58 % étaient morts de pathologies digestives et12 % de pathologies non infectieuses de l'appareil locomoteur »… Alerté par cette incroyable constat, nous avons cherché à comprendre comment nous en étions arrivés là. Le cheval moderne aurait-il un défaut récurrent. Serait-il à ce point mal « conçu » par la nature. La sélection naturelle n’aurait-elle pas fait son travail au point de laisser survivre des individus fragiles ?

Devant un tel constat comment ne pas préconiser un remède simple et efficace : libérer les chevaux enfermés ! Habitants un pays d’élevage de chevaux destinés à la boucherie, nous nous approchons des vétérinaires locaux qui confirment que cette population n’est pas touchée par les coliques ou autres troubles digestifs et ne révèlent pas de pathologie liés à l’appareil locomoteur. Les chevaux libres que nous côtoyons depuis plusieurs décennies ne sont pas plus pas touchés par ce type de désordre. Lors d’un voyage sur l’île de Barbuda, où circulent librement les juments, pas de signalement significatif… D’où vient donc cette « maladie » qui tue les chevaux les plus surveillés de France ? En effet nous constatons que les chevaux les plus « choyés » sont mystérieusement frappés par ces coliques, véritable hantise des propriétaires

Seul un traitement à la source peut ouvrir la voie vers une guérison. Dans le même temps, soigneusement, de savantes thèses oublient la véritable cause des désordres qui tuent les chevaux. La simple vérité est-elle trop difficile à entendre, le changement de comportement trop troublant ? Convient-il de ne surtout pas proposer des solutions alternatives à des propriétaires trop naïfs, trop dociles, trop sourds ??!!? Décidément, la transition du cheval machine de guerre ou agricole au cheval compagnon de « loisir » est bien longue et difficile. Les mauvaises habitudes perdurent. L’armée a su transformer sa « cavalerie » en passant des chevaux aux véhicules automobiles, mais nous a laissé les pratiques anciennes : ferrage, box... Funeste héritage. Ceux qui choisissent d’avoir un cheval enfermé dans un garage se trompent. Aujourd’hui, il y a des motos tout terrain pour remplir la fonction qu’ils souhaitent. Ils pourront ainsi tout à loisir changer un pneu usé, des pièces endommagées et surtout tenter de modifier le carburant. En ce qui concerne le cheval il n’est pas correct, ni possible de le réduire à une mécanique que l’on équipe. Malheureusement il est à craindre que le « cheval tuning » ait encore de mauvais mais nombreux jours devant lui. Nous ne cherchons évidemment pas à culpabiliser mais quand on dit aimer son cheval cela impose un certain nombre de démarches, entre autre connaître et respecter ses besoins vitaux…


Revenir en haut Aller en bas
Alfred
Membre Actif
avatar

Messages : 886
Date d'inscription : 22/09/2011
Age : 37
Localisation : 78

MessageSujet: Re: L'espérance de vie du cheval !    Lun 26 Sep - 17:10

study c'est bien interessant. Chez JP (la ou est Alf) ses 2 plus vieux chevaux sont partis à bien plus que 30 ans... ca veux dire qu'Alf connaitra peut etre mes petits enfants si je le laisse la bas...lol

C'est plutot cool ca
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'espérance de vie du cheval !    Mar 27 Sep - 13:02

les chevaux de mon club (bientôt ex!!) qui ne sortent que pour les cours font régulièrement des coliques...Sunny sort tous les jours quelque soit le temps au moins 1h pour se détendre et n'a jamais fait de colique...et à partir de jeudi, il sera dehors!!
Revenir en haut Aller en bas
Alfred
Membre Actif
avatar

Messages : 886
Date d'inscription : 22/09/2011
Age : 37
Localisation : 78

MessageSujet: Re: L'espérance de vie du cheval !    Mar 27 Sep - 16:24

yearrrr c'est ca qu'est bon
Revenir en haut Aller en bas
Alpago
Membre Actif
avatar

Messages : 623
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 51
Localisation : Franqueville (Eure)

MessageSujet: Re: L'espérance de vie du cheval !    Lun 31 Oct - 8:50

Vidock vivra en extérieur avec abri fermé sur 3 côtés et demi et ne sera pas ferré .Il sera à la maison ( je peux le voir en permanence même de ma chambre Smile ).
Quant à Alpago, il vit dans un CE où il ne passe que la nuit au box (qu'il apprécie beaucoup: 4m x 4m, où il dort couché). Il n'est monté que par ma fille ainée et le moniteur (très doux avec les chevaux et poneys). Alpago alterne reprises, quelques concours de CSO, promenades en forêt et jeux à pied (il adore jouer à cache-cache Smile ) Il n'est plus ferré juste parré . Il est heureux et ça se voit !!! youpi
Revenir en haut Aller en bas
Alfred
Membre Actif
avatar

Messages : 886
Date d'inscription : 22/09/2011
Age : 37
Localisation : 78

MessageSujet: Re: L'espérance de vie du cheval !    Lun 31 Oct - 10:30

la belle vie quoi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'espérance de vie du cheval !    

Revenir en haut Aller en bas
 
L'espérance de vie du cheval !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salon du cheval .
» Photos Fer à Cheval - 18 Avril
» cheval argentin
» Hummer cheval....
» recherche cheval de chasse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Sauvetage Chevaux Picardie - Le Refuge de Pégase FERMEE :: Soins aux chevaux :: Divers-
Sauter vers: